Ads Elite

Crédit à l'etranger pour interdit bancaire,fiché FICP

Les personnes fichées à la Banque de France qu'elles  soient des interdits bancaires ou des fichées FICP , confrontées à un refus de crédit bancaire en France ,peuvent envisager de tenter leurs chances à l’étranger .Mais est-ce une bonne idée? Est-il possible de le faire malgré l'incident de fichage à La Banque de France (Interdiction bancaire,fichage FICP) ? Et si c'est possible ,comment procéder pour faire un crédit à l’étranger ? Quelle loi est applicable ?Et quels sont les mesures et les précautions à prendre en compte  et les pièges à éviter ?


1- Est il est possible d'obtenir un crédit à l’étranger en étant interdit bancaire ou fiché FICP ?

Oui ,un fiché BDF (Interdit bancaire,Fiché FICP ,...) peut obtenir un crédit auprès d'une banque ou d'un organisme de crédit situé dans un pays étranger. En effet, une banque étrangère ne peut pas consulter les fichiers d’incidents de paiement de la banque de France (FCC, FICP,…) ,donc le fichage à la Banque de France ne peut pas être considéré comme un obstacle.

Toutefois les interdits bancaires ou les fichés FICP ,qui cherchent un prêt à l’étranger risquent de se heurter à des nombreux obstacles notamment l'obstacle de la langue (Si le pays étranger n'est pas un pays Francophone par exemple l'Espagne), le manque d'information sur le crédit à l’étranger ( Quel pays choisir pour faire un prêt ? Quelles sont les formalités à accomplir ?Comment trouver un bon interlocuteur ? ),en Plus des frais de déplacement et d’hébergement.

Sachez aussi que pour ouvrir un compte bancaire et faire un crédit dans un pays européen hors la France ,certaines banques demandent des solides garanties comme les fiches de paies, ou les avis d’imposition. En suisse ,par exemple le dépôt demandé lors de la demande d’ouverture d’un compte bancaire par un non-résident peut s'élever jusqu’à 600 000 euros, et en luxembourg ,les banques demandent presque toujours de justifier d’une activité professionnelle exercée au Luxembourg et demande aussi le contrat de bail.

2- Est-ce une bonne solution de faire un crédit à l’étranger en étant fiché Banque France (Interdit bancaire,inscrit FICP ) ,pour s'en sortir?

Nous vous déconseillons fortement cette solution, car il ne fera qu'empirer encore votre situation et vous enfoncer davantage dans le surendettement. Pensez à régler d'abord vos problèmes financiers dans votre pays d'origine avant de se lancer dans des nouveaux crédits à l’étranger.

3- Comment faire pour obtenir un crédit à l’étranger ? Quelles sont les formalités à accomplir ?

IL faut d'abord ouvrir un compte bancaire dans une banque où vous souhaitez faire crédit , à l’étranger dans un pays de votre choix .il est recommandé de le faire dans un pays limitrophe et de culture bancaire similaire à votre pays la France comme la suisse,la Belgique ou l'Espagne. Les modalités d'ouverture d'un compte sont similaires dans les pays de l'union européenne .

4- Le contrat du crédit à l’étranger Sera-t-il soumis à la loi du pays de la banque ou bien à la réglementation du pays de l'emprunteur  ?

Avant votre signature du contrat de prêt accordé par la Banque étrangère ,il vous faut se renseigner sur la réglementation qui s'appliquera à ce contrat de crédit. Est ce la loi de votre pays ou celle de la Banque ?

Selon la convention de Rome de juin 1980, le crédit dans un pays étranger est soumis à la loi d’autonomie, c'est-à-dire, les deux parties désignent librement la loi qui s’appliquera au contrat . Mais,en réalité, il s'agit souvent de la loi de la Banque étrangère qui s'applique. Toutefois si l'emprunteur et la Banque ne désignent pas la réglementation applicable, le contrat sera régi par la loi du pays avec lequel il présente les liens les plus étroits.

En cas de prêt immobilier étranger, destiné à financer l'achat d’un bien immobilier en France, l’emprunteur est protégé par l’application de la loi Scrivener.

Les précautions à prendre en compte pour faire un crédit étranger et les pièges à éviter

  • Avant toute démarche, renseignez vous sur les modalités réglementaires de l'offre de crédit ,notamment lorsque le montant de prêt voulu contracté à l’étranger est important en cas de prêt immobilier par exemple.Prenez alors conseil auprès d'un professionnel ou de votre notaire pour le choix de la Banque ou du pays car les lois fiscales varient d'un pays à l'autre

  • Faites attention aux arnaques du crédit à l’étranger : Adressez vous directement aux grandes banques ou aux organismes de crédits ,et évitez les petites annonces et les faux crédits entre particuliers qui pullulent sur le web .

  • Examinez bien les conditions et prévoyez les fluctuations du taux de change (Pour les pays n’ayant pas recours à la monnaie unique) et les frais de virement de pays à pays car ces frais supplémentaires risquent de représenter une belle somme sur plusieurs années.

  • Faites attention aux taux de remboursement : La réglementation varie d’un pays à l’autre. Certains pays interdisent les remboursements anticipés avant une certaine date,par exemple ,l’Allemagne interdit tout remboursement anticipé avant 10 ans.

Ads Elite